Notice: jetpack_enable_opengraph est déprécié depuis la version 2.0.3 ! Utilisez jetpack_enable_open_graph à la place. in /var/www/wordpress/wp-includes/functions.php on line 3853

Critique

Publié le novembre 12th, 2018 | par Michelle Rochette

0

Boy Erased

Boy Erased Michelle Rochette

Summary: Bien réalisé et bien joué, Boy Erased est un film prudent mais pertinent.

3.2


User Rating: 0 (0 votes)

Joel Edgerton signe la réalisation de son deuxième long métrage avec Boy Erased. C’est lui aussi qui a adapté le livre de Garrard Conley au grand écran, en plus de camper le rôle de Victor Sykes, le responsable d’une thérapie de réorientation sexuelle. Le film met en vedette Lucas Hedges (Lady Bird) dans le rôle de Jared, un jeune homme homosexuel inscrit dans cette institution qui lui fera supposément retrouver le bon chemin. Fils d’un prédicateur baptiste (Russell Crowe), Jared se rend chaque jour en thérapie avec sa mère (Nicole Kidman) sans savoir combien de temps durera ce séjour censé le guérir.

Il est difficile de parler de Boy Erased sans penser à The Miseducation of Cameron Post, un autre film américain populaire sorti en 2018 portant sur la thérapie de conversion. Alors que celui-là comporte plusieurs traits du récit initiatique, le film d’Edgerton est un drame qui emprunte quelques éléments au thriller psychologiques.

Celui qui nous a offert The Gift en 2015 a le pouvoir de créer de la tension; si cette nouvelle réalisation constitue bel et bien un drame biographique, elle culmine néanmoins vers un climax légèrement terrifiant, vu l’emprise sur Jared qu’ont les personnages qui l’entourent. Mais outre quelques scènes difficiles, le film – réalisation et scénario – reste plutôt prudent dans ses choix, le plus risqué étant celui d’Edgerton de jouer un thérapeute sans formation qu’il est facile de haïr.

La distribution de Boy Erased est remarquable – et pas très américaine! En effet, à part Lucas Hedges qui est natif de New York, les trois autres personnages principaux sont joués par des Australiens! Notons aussi la présence de Xavier Dolan et de Théodore Pellerin dans de petits rôles. On comprend donc qu’Edgerton sait d’ores et déjà s’entourer d’acteurs talentueux et charismatiques!


FICHE TECHNIQUE

Date de sortie : 9 novembre 2018
Réalisateur : Joel Edgerton
Distribution : Lucas Hedges, Russell Crowe, Nicole Kidman
Genre : Drame

Synopsis : Garrard Conley, dix-neuf ans, vit dans une petite ville avec ses parents dont le père est un pasteur baptiste. Lorsqu’il leur annonce son homosexualité, le jeune homme se voit obligé de suivre une thérapie de conversion censée le rendre hétérosexuel. Abandonné et ignoré par sa famille et ses amis, il affronte son thérapeute…

 

Mordue de cinéma et de culture pop, Michelle adore partager ses coups de cœur! Entre un visionnement de Xanadu et un retour sur un vieux De Palma, elle jongle avec l’horreur et la comédie, s’empiffre de rockumentaires et admire les pas de danse de Gene Kelly ou de Rita Hayworth. Vous la trouverez soit dans une salle obscure, soit dans les allées d’une bibliothèque, à la recherche d’un film de science-fiction génial ou d’un reportage sur une catastrophe épouvantable.

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

Mordue de cinéma et de culture pop, Michelle adore partager ses coups de cœur! Entre un visionnement de Xanadu et un retour sur un vieux De Palma, elle jongle avec l’horreur et la comédie, s’empiffre de rockumentaires et admire les pas de danse de Gene Kelly ou de Rita Hayworth. Vous la trouverez soit dans une salle obscure, soit dans les allées d’une bibliothèque, à la recherche d’un film de science-fiction génial ou d’un reportage sur une catastrophe épouvantable.



Comments are closed.

Retour en haut ↑