Amazon.ca Widgets

Critique

Publié le février 4th, 2019 | par Daniel Palardy

0

Destructeur

Destructeur Daniel Palardy

Summary: Jeu impressionnant de Nicole Kidman. Réalisation parfois trop stylisée. Scénario plutôt mince mais bien raconté. Ambiance dramatique réussie mais parfois trop lourde.

3

Intense


Destructeur. Le titre adhère parfaitement avec la nature de l’histoire du film ainsi que sa protagoniste, campée de manière intense et troublante par une Nicole Kidman méconnaissable à travers ses traits meurtris par le passé. Comme Charlize Theron dans l’excellent Monster ou même The Machinist il y a plus de dix ans déjà, Kidman entre dans un personnage brisé sur tous les fronts, autant physiquement que psychologiquement. Les talents de l’actrice nous amènent dans une psyché tordue par la douleur et le regret, alors que l’on découvre les raisons de sa descente aux enfers alors que son personnage tente de trouver la rédemption à travers une histoire d’infiltration policière qui a mal tourné.

Le problème de Destroyer réside justement dans le scénario lui-même qui, bien que raconté à travers un montage à divers sauts temporels efficaces, n’amène rien de vraiment extraordinaire. L’ambiance est lourde, le rythme parfois très lent et, malgré les révélations bien ficelées de la finale, amène un scénario anémique et plutôt décevant. La réalisation très stylisée de Karyn Kusama (Girlfight, Jennifer’s Body, The Invitation) vient parfois rentrer en conflit avec certaines scènes, qui ajoute une intensité inutile à certains passages plutôt anodins (des scènes utilisant l’effet de ralentis dans des moments mal choisis par exemple). La trame sonore par contre est excellente, ajoutant une tension supplémentaire aux scènes d’action qui sont, quant à elles, bien filmées et tendues à souhait.

Malgré ses imperfections, le film atteint ses cibles émotives à plusieurs moments clés, ce qui augmente l’aura dramatique de la  protagoniste principale. Tous les interprètes sont excellents, mais on connaît peu leurs personnages, nous empêchant de développer un attachement envers eux. Même l’héroïne principale du film, que l’on suit à la trace, demeure énigmatique dans sa personnalité ensevelie sous la douleur et la colère, au point ou le personnage devient très difficile d’approche, donnant peu d’indices sur qui elle est vraiment.  

Bref, il ne faut pas s’attendre à un revenge movie traditionnel: Destroyer demeure une oeuvre ambiante et lourde qui n’est pas accessible à tout le monde. Le jeu de Nicole Kidman vaut la peine pour sûr, mais l’intrigue plutôt mince rend l’expérience un brin décevant. Le tout donne une oeuvre dramatique très intense, mais avec beaucoup de style sur peu de substance.

 


FICHE TECHNIQUE

Date de sortie : 25 janvier 2019
Réalisateur : Karyn Kusama
Distribution : Nicole Kidman
Genre : Drame

Synopsis :

Erin Bell, détective aguerrie de la police de Los Angeles, est appelée en renfort sur les lieux d’un meurtre. En arrivant sur les lieux, elle constate qu’elle connait la victime. De retour au poste, elle reçoit une enveloppe anonyme contenant un billet de 100 dollars couvert de teinture mauve. Ces deux événements ne sont pas une coïncidence, mais bien les signes que Silas est de retour. Il y a quelques années, Erin et son partenaire Chris ont été envoyés en mission d’infiltration dans la bande de Silas. Alors que les criminels cambriolaient une banque, les choses ont mal tourné et Chris perdit la vie. Ne s’étant jamais vraiment remis de cette perte, Erin compte bien retracer Silas et le lui faire payer.

Vous avez aimé? Pourquoi ne pas prendre la peine de visiter notre page Patreon

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur

Passionné de cinéma, bandes dessinées, jeux vidéos et musique, il est un grand curieux qui adore découvrir de nouvelles oeuvres. Grand fan des films de genre, il n'a pas peur d'aller explorer de temps à autre des navets de série Z pour mieux apprécier les oeuvres de série A. Des films d'horreurs poisseux de l'époque Grindhouse aux classiques de science-fiction, des thrillers de court martiale des années 90 aux films d'action des années 80, des drames sur Netflix aux documentaires sur son band rock préféré, il veut toujours s'inspirer pour mieux créer et parfois juste regarder un film pour mieux s'assoir. Il travaille présentement sur une bande dessinée en anglais du nom de Somnia, une oeuvre à long terme qu'il fait évoluer pour la partager. Ancien réalisateur pour la défunte série Youtube 'Je Joue le Jeu', il participe aux Let's Plays de la chaine 'C'est Nous Qu'on Joue' avec son comparse Guillaume Couture. Somnia: https://tapas.io/series/Somnia C'est Nous Qu'on Joue: https://www.youtube.com/channel/UCyDEBufAyxRD82chNJbmAQg



Comments are closed.

Retour en haut ↑
  • Abonnez-vous au podcast

    Feed RSS     Google Play     ITunes     ITunes
  • Nos concours

  • Dons et Amazon

    Encouragez-nous en achetant sur Amazon à partir de ce lien!


  • Supportez-nous sur Patreon
  • Vous cherchez à voir un film?