Amazon.ca Widgets

Critique

Publié le mars 4th, 2019 | par Seth Goepfert

0

In Death – Le meilleur rogue-like sur PSVR

In Death – Le meilleur rogue-like sur PSVR Seth Goepfert

Summary: Aussi difficile qu’addictif, le meilleur rogue-like sur PSVR, tout simplement.

3.9

Addictif


Après une première incursion sur PSVR avec une expérience « Everest VR » relativement moyenne, le studio Solfar nous propose In Death, un jeu où l’on incarne un archer déchu dans un sanctuaire de templiers, façon rogue-like mais très, très léger. Nous avons ici affaire à un jeu où les parties se ressemblent toutes, où les décors sont presque toujours identiques et où l’on fait inlassablement les mêmes actions. Dit comme ça, In Death ne semble guère excitant à jouer. Et pourtant…

Le jeu ne s’encombre pas de scénario, de cinématiques ou même d’une petite introduction. Chaque partie commence de la même manière, devant un tableau récapitulatif de nos exploits. Avant de démarrer notre ascension dans le sanctuaire, on peut choisir de manier un arc ou une arbalète, les deux armes se jouant un peu différemment. Le joueur doit alors marquer le plus de points possibles en tuant un maximum d’ennemis et trouver la route menant au boss puis au monde suivant.

À ce stade du test, et après 25 heures de jeu sur In Death, votre serviteur doit bien concéder qu’il a vu en tout et pour tout quatre mondes différents. Le jeu est si difficile qu’il faut s’acharner un moment pour ne serait-ce qu’arriver jusqu’au boss. Mais de quelle manière y joue-t-on, d’ailleurs ?
Et bien In Death est jouable de deux façons : soit de manière traditionnelle, à la manette, soit avec les Playstation Move. Et dans les deux cas, il y a du bon… et du moins bon.

Il est préférable si possible de découvrir le jeu avec les Playstation Move. Grâce à ces derniers, le joueur (gaucher ou droitier) tient son arc d’une main, et bande l’arc avec l’autre, pour un effet saisissant. Vous vous preniez pour Neo sur Superhot VR ? Deux ou trois flèches décochées en pleine tête dans In Death, et vous serez le nouveau Legolas ! En ayant au préalable bien réglé sa caméra, et en se mettant en bonne position (un peu en travers, sinon les lumières des PS Move posent de gros soucis de reconnaissance si elles se croisent), on prend un pied fou à enchaîner les chevaliers, goules et autres spectres. Nul ne sera surpris d’apprendre que l’exercice est extrêmement fatigant. Tendre les bras dans le vide pendant une heure n’est évidemment pas de tout repos. Mais le véritable problème, c’est qu’il est tout simplement impossible de faire de gros scores avec les Playstation Move.

C’est en effet à la manette qu’il faudra jouer si vous souhaitez progresser dans le jeu de manière efficace. Ici, avec un peu d’entraînement, vous alignerez les headshots par dizaines, vous faisant autant regretter le plaisir procuré par la jouabilité aux Move, que jubiler devant le carnage accompli. Que ce soit pour « scorer » ou aller le plus loin possible dans le jeu, vous serez obligé de choisir la manette. Alors on peut féliciter les développeurs qui nous offrent deux moyens de jouer radicalement différents, mais on ne pourra s’empêcher d’être déçus du fait que la meilleure façon de jouer pour le fun soit aussi la plus mauvaise pour le scoring.

Quoi qu’il en soit, vous allez en baver dans In Death. Le tableau des scores mondiaux sera là à chaque fin de partie pour vous rappeler la dure vérité : il va falloir y passer du temps si vous souhaitez progresser dans le jeu. Et si d’aventure vous avez envie de vous lancer dans la chasse aux trophées, sachez que les conditions demandées pour les obtenir sont infernales, comme celui qui demande de faire 666 headshots en une seule partie, ou de tuer 3666 cupidons…

Malgré une difficulté ahurissante, on a toujours envie de faire encore une petite partie. La construction rogue-like est vraiment légère, peu de choses changent, si ce n’est l’apparition de nouveaux ennemis au fur et à mesure, et ces quelques changements nous poussent à continuer encore et encore. In Death est de cette race de jeux qui te lancent après chaque Game Over un « allez, encore une petite dernière… », et ça fonctionne si bien qu’on oublie parfois qu’on a le casque VR sur la tête depuis une bonne heure de jeu. C’est bien là la grande réussite d’In Death.


Fiche Technique

Développeur: Sólfar
Date de sortie: 2 octobre 2018
Console: PlayStation VR, Oculus VR
Genre: Rogue-like

Vous avez aimé? Pourquoi ne pas prendre la peine de visiter notre page Patreon

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

Passionné du noble art qu'est le jeu vidéo depuis trois décennies, Seth se définit comme étant un aventurier du JV, un touche-à-tout, avec des goûts très éclectiques. Déconneur, chambreur, speedrunner certifié sur Shadow of the Colossus, son péché mignon c'est les jeux horreurs. Avoir peur et crier comme une fillette, c'est la vie !



Comments are closed.

Retour en haut ↑