S'il y a une chose qu'Hollywood aime vendre, c'est un univers à pot..." /> Mortal Engines – Une belle opportunité manquée – Fun Regarder Films

Critique

Publié le décembre 13th, 2018 | par Daniel Palardy

0

Mortal Engines – Une belle opportunité manquée

Mortal Engines – Une belle opportunité manquée Daniel Palardy

Summary: Des personnages vides et sans saveur. Un récit trop chargé qui se perd dans une familiarité simpliste.

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

S’il y a une chose qu’Hollywood aime vendre, c’est un univers à potentiel d’histoires enlevantes, un monde tiré d’une série de romans qui peut pondre des suites en série afin de satisfaire non seulement les fans et curieux mais également les actionnaires du studio. Le problème avec cette idée, c’est que les producteurs oublient et/ou se foutent éperdument des personnages et de l’histoire, rendant ainsi le bel univers inintéressant, sans vie, sans âme. Mortal Engines souffre malheureusement de ce fléau, une belle maquette ayant des personnages en carton qui s’effritent rapidement au rythme de notre intérêt.

Pourtant, le film nous montre un monde visuellement intéressant, unique et riche. Un univers futuriste steampunk où les villes sont mobiles et peuvent se déplacer comme des énormes tanks, des paysages sablonneux à la Mad Max cicatrisés par les traces des cités en constant mouvement, des conséquences sociales et politiques post-apocalyptiques avec une obsession pour les ‘anciennes’ technologies (clin d’œil à notre technologie actuelle), des villes flottantes, etc. Bon, peut-être pas si unique au fond, mais d’une grande beauté et attrayant, nous donnant le goût d’en savoir plus, d’explorer le tout à travers les personnages.

Et c’est là que tout se gâte. Notre protagoniste principale, Hester Shaw, manque énormément de charisme, de mordant, de personnalité. Accompagnée par le sympathique mais naïf Tom Natsworthy à travers sa quête de vengeance, on nous sert l’éternelle sauce ‘Couple En Devenir’ bien grasse et sans subtilité, en plus d’ajouter des vagues de personnages secondaires plus oubliables les uns que les autres. Le nombre de protagonistes n’est pas le problème en soi: ce qui frustre, c’est le manque d’informations sur leur passé, leur personnalité, afin que le spectateur puisse ressentir une once d’émotion lors de situations menaçantes pour leur vie, si peu connue à nos yeux. Pour ce qui est de l’antagoniste de l’histoire, Thaddeus Valantine aurait pu avoir une humanité suffisamment développée afin que l’on puisse mieux le comprendre et avoir même un peu de sympathie à son égard. Malheureusement, la subtilité ne fait pas partie de la philosophie des scénaristes, ce qui le rend simpliste, risible et oubliable.

Que dire du symbolisme politique à deux sous lancé par la tête des spectateurs ici et là? Que dire du dernier acte qui nous montre une énième version de Star Wars version steampunk? Peu de chose, à part que Peter Jackson et ses comparses ont voulu tout mettre en un seul film pour se retrouver avec un résultat douteux et confus. Malheureusement, Mortal Engines est une magnifique opportunité manquée qui aurait pu nous surprendre, mais qui finit par ennuyer par son manque flagrant d’inspiration.


FICHE TECHNIQUE

Date de sortie : 14 décembre 2018
Réalisateur : Christian Rivers
Distribution : Hugo Weaving, Hera Hilmar, Robert Sheehan
Genre : Aventure

Synopsis : Dans un monde post-apocalyptique, une jeune femme du nom de Hester Shaw (Hera Hilmar) cherche à se venger de Thaddeus Valantine (Hugo Weaving), chef de la Guilde des Historiens de la grande ville mobile de Londre. À travers une tentative d’assassinat manquée, Hester croisera le chemin de Tom Natsworthy (Robert Sheehan), un jeune Apprenti Historien qui viendra l’aider à assouvir sa soif de vengeance. Leur quête les mènera dans les Outlands, à la recherche d’un moyen de revenir à Londre afin de non seulement retrouver Valentine, mais également arrêter une conspiration qui pourrait changer une fois de plus la face du monde…

Vous avez aimé? Pourquoi ne pas prendre la peine de visiter notre page Patreon

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

Passionné de cinéma, bandes dessinées, jeux vidéos et musique, il est un grand curieux qui adore découvrir de nouvelles oeuvres. Grand fan des films de genre, il n'a pas peur d'aller explorer de temps à autre des navets de série Z pour mieux apprécier les oeuvres de série A. Des films d'horreurs poisseux de l'époque Grindhouse aux classiques de science-fiction, des thrillers de court martiale des années 90 aux films d'action des années 80, des drames sur Netflix aux documentaires sur son band rock préféré, il veut toujours s'inspirer pour mieux créer et parfois juste regarder un film pour mieux s'assoir. Il travaille présentement sur une bande dessinée en anglais du nom de Somnia, une oeuvre à long terme qu'il fait évoluer pour la partager. Ancien réalisateur pour la défunte série Youtube 'Je Joue le Jeu', il participe aux Let's Plays de la chaine 'C'est Nous Qu'on Joue' avec son comparse Guillaume Couture. Somnia: https://tapas.io/series/Somnia C'est Nous Qu'on Joue: https://www.youtube.com/channel/UCyDEBufAyxRD82chNJbmAQg



Comments are closed.

Retour en haut ↑
  • Abonnez-vous au podcast

    Feed RSS     Google Play     ITunes     ITunes
  • Dons et Amazon

    Encouragez-nous en achetant sur Amazon à partir de ce lien!


  • Supportez-nous sur Patreon
  • Vous cherchez à voir un film?