Amazon.ca Widgets

Critique

Publié le février 13th, 2019 | par Seth Goepfert

0

Resident Evil 2 – Un remake pour les non-initiés seulement?

Resident Evil 2 – Un remake pour les non-initiés seulement? Seth Goepfert

Summary: Un excellent remake de Capcom dans l'ensemble, malgré des mécaniques de jeu old-school qui gâchent un peu la fête.

3.3


Que l’on parle des épisodes canoniques, des spin-off ou même des films, on peut dire que nous avons été gâtés en Resident Evil ces vingt dernières années. On commençait à craindre le pire pour la série après un 6ème épisode qui ressemblait autant à un Resident Evil qu’à un Call Of Duty, mais Capcom, une fois encore, a réussi à surprendre son monde avec un 7ème épisode exceptionnel d’intensité en réalité virtuelle, et une famille Baker que personne n’a oublié. Avant un probable 8ème épisode, le studio nippon a décidé de fêter les vingt ans de Resident Evil 2 comme il se doit, et de titiller les fans de la première heure en mariant la recette des débuts de la saga à celle d’aujourd’hui, pour un remake au résultat tout à fait satisfaisant. En bonne partie du moins.

Que l’on soit fan invétéré du deuxième épisode de la franchise ou nouveau venu, nos débuts dans ce Raccoon City version 2019 impressionnent. Visuellement bien sûr, le moteur maison RE Engine fait encore des merveilles. Certes nous ne sommes pas au niveau des plus grosses productions du moment, mais le travail sur les environnements, les visages ou les animations des ennemis impose le respect. Il suffit de croiser le premier zombie pour s’en convaincre. Il convient d’insister sur ce point : Resident Evil 2 (2019) est un véritable hommage aux films de George Andrew Romero (La Nuit Des Morts-Vivants – 1968), les zombies sont ici les véritables « stars » du jeu. Hargneux, plus résistants qu’on ne l’imagine et extrêmement agressifs, ils vous en feront voir de toutes les couleurs. En hardcore, une ou deux morsures suffiront à vous envoyer ad patres. Les munitions étant toujours en nombre limité, il vous faudra ruser avec eux, et là encore le RE Engine fait des merveilles. Il est tout à fait possible de démembrer ces zombies à l’envie jusqu’à ce qu’ils rampent à vos pieds, ou de leur tirer des balles dans la tête jusqu’à faire exploser leur cervelle, ce qui est assez jouissif soit dit en passant.

Ce Resident Evil n’a pas hérité du surnom d’ « épisode du commissariat » par hasard, car c’est ici que va se dérouler une bonne partie du jeu. En effet, lors de notre première partie, on passe notre temps à faire des allers et retours pour trouver des clés et autres objets qui nous permettent de progresser un peu plus vers l’avant. Malheureusement, on doit composer avec un inventaire très limité et un coffre… magique. Oui, nous sommes en 2019, dans votre sac à dos un fusil à pompe prend la même place qu’une plante verte, et vous pouvez envoyer vos objets à l’autre bout de Raccoon City via le coffre-express. Cohérence bonjour.

La cohérence, parlons-en encore un peu. Tout comme dans le jeu original, le remake est construit en quatre campagnes a priori distinctes (Leon, Claire, Leon bis et Claire bis). Sauf que Capcom ne nous a pas prévenu de la présence de Mr Bricolage à Raccoon (et non pas l’inverse), et l’affaire saute vite aux yeux du joueur : on a beau jouer un nouveau scénario, l’impression de refaire la même chose est tenace, surtout quand on joue Claire en scénario bis, et que le jeu nous demande de récupérer un fusible pour ouvrir une porte qu’on a déjà ouverte avec Leon un peu plus tôt. Incompréhensible.

Arriver au bout de ce commissariat pourra s’avérer assez difficile pour les non-initiés, tant les munitions et les soins viennent vite à manquer, contrairement aux zombies. On appréciera alors le cheminement bien plus linéaire de la seconde partie de jeu, même si on déplorera un bestiaire finalement un peu juste. Les combats de boss sont heureusement plutôt réussis dans l’ensemble, mais prenez garde à eux en mode hardcore : Resident Evil 2 n’offre aucune esquive, dans le but de faire monter la tension quand un ennemi vous fonce dessus, et on peut dire que de ce point de vue c’est réussi.

Une fois l’aventure terminée, le jeu nous pousse à recommencer pour les rangs S/S+ afin de débloquer certaines armes aux munitions infinies. Pour avoir ces rangs S il convient de terminer l’aventure dans un certain laps de temps, et à ce titre, Resident Evil 2 se prête extrêmement bien au speedrunning. On ne joue alors plus en mode survie. On apprend un cheminement qui nous permet de faire le meilleur temps possible, et le jeu devient une sorte de contre-la-montre pas déplaisant, voire carrément addictif. Les modes de jeu bonus paraîtront malheureusement assez légers, entre la fuite de Hunk d’une durée avoisinant les dix minutes, et celle de Tofu identique, mais seulement aux couteaux… on en aura vite fait le tour.

Quoi qu’il en soit, Capcom a effectué un travail somptueux sur ce remake, même s’il reste entaché par quelques bugs (ne vous étonnez pas de voir des joueurs passer à travers les murs…) et il faut les féliciter pour ça. On les félicitera beaucoup moins pour avoir repris la construction du jeu original, bien trop datée aujourd’hui. C’est d’autant plus dommage que Capcom avait œuvré sur le jeu en coopération avec les épisodes 5 et 6, et qu’un mode en coopération locale/en ligne était tout indiqué pour ce remake. Hélas, c’est seul que nous jouerons, encore et encore la même histoire, peu importe le scénario choisi.


Fiche Technique

Développeur: Capcom
Date de sortie: 25 janvier 2019
Console: Playstation 4
Genre: Survival horror

Vous avez aimé? Pourquoi ne pas prendre la peine de visiter notre page Patreon


À propos de l'auteur

Passionné du noble art qu'est le jeu vidéo depuis trois décennies, Seth se définit comme étant un aventurier du JV, un touche-à-tout, avec des goûts très éclectiques. Déconneur, chambreur, speedrunner certifié sur Shadow of the Colossus, son péché mignon c'est les jeux horreurs. Avoir peur et crier comme une fillette, c'est la vie !



Comments are closed.

Retour en haut ↑
  • Abonnez-vous au podcast

    Feed RSS     Google Play     ITunes     ITunes
  • Dons et Amazon

    Encouragez-nous en achetant sur Amazon à partir de ce lien!


  • Supportez-nous sur Patreon
  • Vous cherchez à voir un film?