Amazon.ca Widgets

Critique

Publié le mars 24th, 2019 | par Daniel Palardy

0

US

US Daniel Palardy

Summary: Cinématographie exceptionnelle. Scénario truffé de couches interprétatives. Jeu impeccable de Lupita Nyong'o. Ambiance tendue jonglant habilement entre terreur et comédie.

4.5

Excellent


Avec Get Out, Jordan Peele a visé dans le mille dès son premier long métrage, brisant la glace avec un excellent thriller teinté d’une critique sociale assumée et percutant à la fois, nous montrant le reflet d’une société grugée par un racisme persistant. Son deuxième film, Us, prends une tournure différente, ce qui rend l’oeuvre encore plus intéressante. Un habile casse-tête laissé dans les mains des spectateurs, qui doivent rassembler les morceaux afin de se faire une idée de la vision globale de l’oeuvre.

Dès le premier acte, on suit une famille attachante qui, par de courtes scènes bien amenées, nous font connaitre chaque personnage sans briser le rythme du récit. Puis, certains événements viennent compliquer les choses de manière subtile, venant créer beaucoup d’anxiété chez Adelaide Wilson (interprétée avec brio par l’excellente Lupita Nyong’o), mère de deux enfants et mariée au sympathique Gabe (charmant Winston Duke). Des étranges coïncidences qui s’accumulent, des moments d’angoisses sans raisonnements logiques viennent lentement mais sûrement s’insurger pour créer une tension dans l’air qui demeure impossible à saisir, mais qui nous affecte au même rythme que la protagoniste. Un suspense insoutenable que j’ai rarement senti dans ce genre de film et qui, finalement, nous mène à l’événement déclencheur: l’apparition des doubles maléfiques.

Le scénario va dans des directions surprenantes, mais demeure bien soutenu par des indices placés de façon stratégiques tout le long de l’histoire. Enfin presque, puisque Peele se permet cette fois de laisser certains éléments à l’interprétation du spectateur, ce qui donne libre ,cours à la réflexion et aux discussions. Certains détails, par contre, ne semblent pas coller logiquement au récit, mais j’ai l’impression que ce sont des éléments qui m’ont échappé plus qu’un oubli scénaristique. La beauté du film réside dans son interprétation: on peut voir le tout comme une oeuvre symbolique qui parle du côté sombre de l’humain, de la droite Américaine, de la nature de la haine au niveau social…ou simplement d’un film au premier degré, réussissant à nous divertir avec aplomb. Ou les deux. Rares sont les œuvres cinématographiques commerciales qui laissent autant de pouvoir au spectateur.

Jordan Peele réussit à mêler angoisse et comédie avec une assurance désarmante. Les scènes tendues sont habilement liées à des répliques au timing parfait, provocant un rire nerveux bien amené pour ensuite nous lancer dans des moments tendus et teintés de malaise. La cinématographie exceptionnelle de Peele nous ouvre les portes à son imagination tordue et rafraîchissante, en plus de permettre aux interprètes de jouer deux rôles aux antipodes de leurs personnalités. Lupita Nyong’o offre une prestation solide qui mérite une attention particulière, réussissant à nous communiquer son angoisse et ses moments d’intensité à la perfection. Tout le monde y campe leur rôle avec justesse grâce aux dialogues au flot naturel et souvent drôle malgré l’horreur qui se dessine autours d’eux.

À travers une panoplie de films basés sur des œuvres déjà existantes, Us se démarque par son originalité, son assurance, son imagination et les discussions engendrées par son scénario. Une oeuvre solide et fascinante, qui mérite l’attention et plusieurs visionnements afin de bien saisir tous les indices et éléments subtils qui sont disposés ici et là comme des pièces de casse-tête.

Un classique en devenir qui vient assurer une carrière prolifique pour Jordan Peele.


FICHE TECHNIQUE

Date de sortie : 22 mars 2019
Réalisateur : Jordan Peele
Distribution : Winston Duke, Lupita Nyong’o, Shahadi Wright Joseph, Evan Alex
Genre : Horreur

Synopsis :

De retour dans sa maison d’enfance, sur les côtes Californiennes, Adelaïde Wilson a décidé d’y passer des vacances de rêves avec son mari Gabe et leurs deux enfants. Après une journée tendue à la plage avec leurs amis les Tyler les Wilson rentrent enfin à la maison où ils découvrent quatre personnes se tenant la main dans leur allée. Ils vont devoir alors affronter le plus terrifiant et inattendu des adversaires: leurs propres doubles.

Daniel a vu le film en avant-première gratuitement grâce à un billet de faveur remis par Universal

Vous avez aimé? Pourquoi ne pas prendre la peine de visiter notre page Patreon

Tags: , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Passionné de cinéma, bandes dessinées, jeux vidéos et musique, il est un grand curieux qui adore découvrir de nouvelles oeuvres. Grand fan des films de genre, il n'a pas peur d'aller explorer de temps à autre des navets de série Z pour mieux apprécier les oeuvres de série A. Des films d'horreurs poisseux de l'époque Grindhouse aux classiques de science-fiction, des thrillers de court martiale des années 90 aux films d'action des années 80, des drames sur Netflix aux documentaires sur son band rock préféré, il veut toujours s'inspirer pour mieux créer et parfois juste regarder un film pour mieux s'assoir. Il travaille présentement sur une bande dessinée en anglais du nom de Somnia, une oeuvre à long terme qu'il fait évoluer pour la partager. Ancien réalisateur pour la défunte série Youtube 'Je Joue le Jeu', il participe aux Let's Plays de la chaine 'C'est Nous Qu'on Joue' avec son comparse Guillaume Couture. Somnia: https://tapas.io/series/Somnia C'est Nous Qu'on Joue: https://www.youtube.com/channel/UCyDEBufAyxRD82chNJbmAQg



Comments are closed.

Retour en haut ↑
  • Abonnez-vous au podcast

    Feed RSS     Google Play     ITunes     ITunes
  • Nos concours

  • Dons et Amazon

    Encouragez-nous en achetant sur Amazon à partir de ce lien!


  • Supportez-nous sur Patreon
  • Vous cherchez à voir un film?